google

Google suit le Père Noël à la trace


En ce lundi 24 décembre, Google propose à l’occasion des fêtes de Noël un service pour suivre le Père Noël en temps réel grâce à Google Maps, en plus de son traditionnel Doodle (logo Google modifié pour différents événements particuliers).

Si vous souhaitez savoir où se trouve le Père Noël, il vous suffit de suivre en temps réel les déplacements à travers le monde du grand homme au costume rouge grâce au système de géolocalisation mis en place par Google.

Vous pouvez également «tracker» et suivre les moindre faits et gestes du Père Noël via une application développé par Google sur Android, une extension pour son navigateur Google Chrome, mais aussi sur Google+, ou encore en 3D grâce à l’application Google Earth.

Un «tableau de bord» permet de voir le nombre de cadeaux distribués, la destination précédente et sa prochaine destination, le nombre de kilomètres parcourus, et même les statuts qu’il publie régulièrement tout au long de son parcours. Par ailleurs, si l’envie vous en dit, vous avez la possibilité de jouer à plusieurs mini-jeux, de tchater avec le Père Noël, ainsi qu’un système d’envoi de mail pour les voeux.

Celle qui a démissionné en vidéo a (peut-être) trouvé un nouvel emploi


Après sa démission très médiatisée, mise en scène dans une vidéo virale postée sur YouTube, Marina Shifrins, désormais ex-employée de la société Next Media Animation, a été invitée sur le plateau du talk-show américain de Queen Latifah. Impressionnée par la démarche de la jeune femme, et contre toute attente, l’animatrice lui a proposé un nouvel emploi.

Marina Shifrins a démissionné de son poste en postant une vidéo sur Youtube, samedi 28 septembre. La jeune femme y dénonçait ses conditions de travail : départs tardifs, mise de côté de sa vie privée, opportunisme étroit de ses managers, obnubilés par l’audience des vidéos et indifférents à leur qualité. Réactive, l’entreprise avait alors réalisé son propre clip pour souhaiter bonne chance à Marina et annoncer qu’elle recrutait.

Interrogé par Queen Latifah, à la question: «Vous ne regrettez pas ?», Marina Shifrins répond : «Non, je crois que parfois il faut fermement fermer une porte pour pouvoir en ouvrir une nouvelle». L’animatrice apprécie le trait d’esprit et, de but en blanc, lui propose alors : «Je pourrais vous créer un job ? Qu’en dîtes-vous si cela s’appelait “Producteur de contenu numérique”?»

«Est-ce que vous plaisantez ?» s’interroge la jeune démissionnaire. «Pas du tout, je suis le patron, et un patron peut recruter !» conclut la présentatrice.

L’extrait du talk-show de Queen Latifah :

 

Pour rappel, la vidéo de démission de Marina Shifrins :

… Et celle de l’entreprise en réponse à la démission de Marina Shifrins :

Mal conseillés par leur iPhone, des automobilistes circulent sur les pistes d’un aéroport


L’application de cartographie «Plans» de l’iPhone donne du fil à retordre à l’aéroport de Fairbanks, dans le centre de l’Alaska. Mal conseillés par leur smartphone, plusieurs automobilistes se sont retrouvés sur des zones réservées aux avions. Le trajet le plus court privilégié par l’application pour rejoindre le parking proposait aux utilisateurs de couper par les pistes.
L’information, rapportée mercredi 25 septembre les autorités aéroportuaires, a de quoi embarrasser Apple. Depuis sa sortie il y a un an, l’application de cartographie de l’iPhone a subi de nombreuses critiques concernant son efficacité. Cette fois, «Plans» a fait passer les automobilistes par la zone réservée aux avions privés, séparée du terminal commercial par la piste de décollage.
Deux incursions sur les pistes au mois de septembre
L’application «ne leur disait pas spécifiquement de traverser la piste (de décollage), mais elle les conduisait à la piste de transit voisine. De là, les gens pouvaient voir le bâtiment (du terminal) et traversaient la piste de décollage», a expliqué à l’AFP Angie Spear, directrice du marketing et de la communication de l’aéroport international de Fairbanks.
«Nous avons eu deux incursions sur les pistes, les 6 et 20 septembre», a affirmé la porte-parole, précisant que «Dans les deux cas, les personnes impliquées ont expliqué qu’elles avaient suivi les instructions données par leur iPhone pour rejoindre l’aéroport».
Dès le 6 septembre, l’aéroport a alerté la marque à la pomme. Le procureur de l’Etat a été immédiatement saisi. Le géant américain a attendu mercredi, soit environ vingt jours, pour agir, en supprimant purement et simplement les instructions pour rejoindre l’aéroport.

Stop au gaspillage, échangez vos restes grâce à une application smartphone Stop au gaspillage, échangez vos restes grâce à une application smartphone churl via flickr


Ne jetez plus vos restes de nourriture, pensez aux autres et partagez-les grâce à une nouvelle application, bientôt disponible sur vos smartphones. Une drôle d’idée qui permettrait de troquer vos fonds de frigos.
LeftoverSwap est une toute nouvelle application qui géolocalise l’offre et la demande de nourriture afin que les petits plats ne circulent pas sur des distances trop importantes. Il n’y a pas de règles d’hygiène particulières, il faut juste faire confiance à ses vendeurs. L’un des fondateurs de l’application, Dan Newman, espère que les utilisateurs ne donneront pas d’aliments périmés ou des choses qu’ils ne mangeraient pas eux-mêmes. Malgré ces possibles désagréments, il croit en sa création. Et pour le prouver, il a promis de se nourrir uniquement d’aliments issus de son application durant un mois, à partir de son lancement, prévu pour le 30 août sur iPhone.
Un des objectifs de cette application est notamment de dénoncer le consumérisme. «Aux États-Unis, 40 % de la nourriture est gâchée, 70 % des Américains sont trop gros, 16 % n’ont pas de quoi s’alimenter sainement et 25 % des gens ne connaissent pas le nom de leur voisin», notent les promoteurs de l’application qui promettent ni plus ni moins «d’en finir avec le gaspillage de nourriture, l’isolement social, la dèche, l’obésité et le gâchis des ressources naturelles», rapporte Le Courrier International.

trafic internet mondial

Google: le trafic internet mondial chute de 40% lors d’une «panne» de 2 minutes


Google est-il tout simplement devenu internet? Une «panne» du moteur de recherche dans la soirée de vendredi 16 août a provoqué une baisse de 40% du trafic internet mondial. C’est le site britannique The Register, spécialiste des nouvelles technologies, qui a révélé l’information. Une avarie technique qui permet de prendre la mesure de la domination de l’entreprise de Mountain View sur le «réseau des réseaux».

«Selon GoSquared, (site qui propose un outil analytique pour le web, ndlr), le trafic internet mondial a fait une impressionnante chute de 40%, pendant quelques minutes au cours desquelles les services de la ‘Chocolaterie’ étaient hors ligne», explique le journaliste Neil McAllister sur The Register. À Paris, il était 1 heure 37 du matin vendredi, lorsque les serveurs de Google ont subitement cessé de fonctionner. Certains services étaient de nouveau disponibles une minute plus tard, tandis que d’autres sont revenus en ligne au bout de 5 minutes. La plupart des «Google Apps» étaient, quant à elles, de retour au bout de deux minutes.

Un article du 23 mars sur le site PCINpact, lui aussi spécialisé en nouvelles technologies, révélait déjà que la part Google dans le trafic de l’ensemble des sites d’information en France représentait environ 40,2% de leur audience au moment de la rédaction de l’article. Quand à la source de l’avarie technique, le mystère reste entier. Mais selon The Register, les fortes températures en Californie et plus largement dans le monde pourraient être responsables de cette avarie technique: «La semaine prochaine, lorsque [Google] se décidera, peut-être, à divulguer davantage de détails, il est probable qu’on ait droit à des discussions passionnantes – et tendues – sur le refroidissement des datacenters de l’entreprise un peu partout dans le monde», conclut le journaliste.

iPhone 5 : l’électrocution mortelle d’une Chinoise causée par son smartphone ?


Une jeune chinoise est décédée après avoir répondu à un appel sur son iPhone 5, pendant que ce dernier était en cours de chargement. Victime d’un choc électrique, Ma Ailun la jeune femme de 23 ans est morte sur le coup.
La famille réclame une réaction d’Apple
Acheté en décembre dernier, l’appareil en question est toujours sous garantie. Le téléphone et ses accessoires ont été remis à la police du Xinjiang pour des recherches. Les autorités mènent actuellement une enquête pour déterminer les causes de ce qui pourrait être le premier meurtre par un iPhone. «La famille, elle, exige d’Apple une compensation», rapporte Les Échos.
Les risques d’un appareil en charge
«Il y a un risque lorsqu’un appareil électrique en cours de chargement est utilisé, qu’il s’agisse d’un rasoir ou d’un téléphone», a déclaré Johnny Sin Kin-oh, enseignant à l’université de Science et technologie de Hong-Kong.
Apple a tenu à présenter ses excuses à la famille de la défunte. La marque à la pomme dit prête à collaborer avec les autorités, afin que les causes exactes du décès soient déterminées. Si rien ne permet pour le moment de prouver que l’iPhone 5 est la raison du décès, Apple a tout de même conseillé à ses utilisateurs de ne pas téléphoner pendant que l’iPhone est en charge. Cette alerte a été largement relayée par les internautes, «notamment sur le site chinois de microblogging Weibo», précise Les Echos.

Apple : la maison de Steve Jobs futur monument historique?


Les prémices de la success story Apple, considérée désormais comme la marque la plus puissante du monde, ne cessent de fasciner. Après la sortie de «Jobs», biopic plutôt complaisant envers son créateur, la marque à la pomme va-t-elle assister à la «canonisation» de ses lieux fondateurs ? Ainsi, le lieux où le premier produit Apple a été fabriqué pourrait être classé monument historique.
Il s’agit sans doute de l’un des garages les plus célèbres de l’histoire du monde de l’informatique. L’atelier où Steve Jobs et Steve Wozniak ont mis au point le premier ordinateur Apple et de fait, lancé leur entreprise. 2066 Crist Drive, Los Altos en Californie. Lieu culte pour les passionnés d’informatique – et en particulier d’Apple – la maison de Mr et Mrs Jobs a servi de local pour la création de la firme à la Pomme, et du Apple I en 1976.
D’aucun n’imaginait que ces deux jeunes geeks révolutionneraient le monde de l’informatique et monteraient une entreprise mondialement connue seulement quelques années plus tard. Les deux amis avaient entrepris le pari fou de fabriquer 50 ordinateurs avec peu de moyen pour alimenter la boutique Byte Shop de Mountain View qui les vendait, à l’époque, 500 dollars pièce.
Depuis deux ans, la commission des monuments historiques de Los Altos étudie donc la possibilité de classer ce garage monument historique. Pour appuyer sa démarche, la commission s’appuie sur la vie de Steve Jobs. Ses parents ayant emménagé dans cette maison en 1968, ce dernier a effectivement fréquenté plusieurs écoles de la ville. Selon le site immobilier Zillow, cette maison construite en 1952 a été estimée à 1,5 million de dollars. Elle a également été utilisée comme décor pour le film «Jobs». Malheureusement pour les fans qui en auraient les moyens financiers, la maison n’est pas à vendre, elle est gérée par Patricia Jobs, la sœur de Steve.
La commission historique de la ville devrait donner sa réponse sur l’opportunité d’une classification du site à l’automne.

gg

Google fête ses 15 ans, retour en 1998


D’ores et déjà engagée dans un vaste plan de restructuration, la direction d’Air France devrait saler encore un peu plus l’addition. La compagnie a donc annoncé, mercredi 18 septembre, aux représentants du personnel qu’elle entendait supprimer pas moins de 2 800 postes durant l’année 2014. Ce nouveau plan de départs volontaires, en discussion avec les syndicats, doit contribuer à remplir les objectifs financiers fixés par Air France-KLM il y a un an et demi, à savoir une économie de deux milliards d’euros à la fin 2014. En 2012, la dette nette du groupe aérien était estimée à 6,5 milliards d’euros.
Pas de retour l’équilibre en 2013
La situation est, il est vrai, morose. Ainsi, comme on peut lire sur le site du Figaro, le PDG Frédéric Gagey s’est fait fort de souligner que la compagnie du groupe franco-néerlandais Air France-KLM ne tiendrait pas son objectif de retour à l’équilibre en 2013 et connaîtrait sa sixième année consécutive de perte d’exploitation. Pour autant, la restructuration entamée n’est pas sans résultats. D’avril à juin 2013, Air France-KLM aurait ainsi divisé par cinq sa perte nette à moins de 163 millions d’euros.
Inquiétudes des syndicats
“Nous sommes dans une période de faible demande (…) Nous avons pris de plein fouet les aspects cycliques du transport aérien”, a néanmoins déclaré Frédéric Gagey à la presse. A ce dernier désormais la charge d’expliquer ces nouveaux coups de rabot aux syndicats qui ne font pas mystère de leurs inquiétudes, notamment sur la répartition de ces nouvelles coupes entre les différents personnels et sur la stratégie économique à long terme du groupe.
Depuis 2012, le groupe Air France, qui compte actuellement 100.700 salariés, a lancé un grand plan de restructuration, nommé Transform 2015. Ce plan a déjà permis le départ de près de 5.3% des effectifs, soit 5.600 personnes.

Apple : des utilisateurs d’iPhone piégés par une fausse pub sur l’étanchéité du smartphone


Une publicité circulant sur internet prétend qu’iOS 7, le nouveau système d’exploitation de l’iPhone, rend le téléphone d’Apple étanche. Problème : l’annonce est totalement fausse. Certains s’y sont pourtant laissés prendre. Des possesseurs d’iPhone auraient en effet détruit leur appareil en voulant tester la nouvelle fonction.
«Passez à iOS 7 et devenez étanche», affirme le canular, dont les codes visuels reprennent avec fidélité le style d’Apple. Soupçonnée d’avoir été initiée sur le forum 4chan, la plaisanterie semble avoir inspiré des graphistes. «Au dire de la fausse annonce, la mise à jour installe une option ‘smart switch’ qui est censée couper l’alimentation de l’appareil lorsqu’il détecte de l’eau», résume la version suisse de 20 minutes. Et la fausse pub d’indiquer très sérieusement que l’option «empêche tout endommagement du circuit délicat de votre iPhone».
Si le nouveau système d’exploitation mobile de la marque à la pomme prévoit de nombreuses nouvelles fonctionnalités, l’étanchéité ne fait pas partie des innovations d’iOS 7. Certains utilisateurs semblent pourtant avoir mordu à l’hameçon. En témoignent des messages repérés par le Telegraph sur Twitter.

“@EndIessThoughts: iOS7 makes your phone waterproof! Go try it out!” YOU ASSHOLE I BROKE MY PHONE
— Joey Piga (@joey_piga) September 19, 2013

LMAO my cousin told this girl ios7 makes your phone waterproof so she tried it and broke her phone😂😂😂😂😂😂
— Dana (@x0odanaa) September 19, 2013

Spéculations autour de la sortie de l’iPhone 5


Les geeks ne savent plus où donner de la tête : les rumeurs se multiplient à propos de la sortie prochaine de la nouvelle génération du smartphone d’Apple, l’iPhone 5.

Les spéculations concernent d’abord la date de sortie du smartphone, qui serait déjà en production dans une usine de Shangaï. Certains prévoient une mise sur le marché pour le 6 août, avant même la prochaine Keynote d’Apple. Pour d’autres, il faudra au contraire attendre le 21 septembre.

On attend aussi beaucoup des nouvelles fonctionnalités de l’iPhone. Au menu : un écran plus large de 4 pouces au format 16:9, un nouveau processeur double-coeur et peut-être un nouveau design pour l’appareil, qui devrait être affiné.

L’iPhone 5 tournera sous le nouvel système d’exploitation d’Apple, l’iOS 6.